logo spip

Nantes : rassemblement le 20 octobre 2007

samedi 20 octobre 2007.
 

Le collectif nantais Uni-e-s Contre une Immigration Jetable et le Collectif Enfants Etrangers Citoyens Solidaires (RESF 44) appellent à un

RASSEMBLEMENT
dans le cadre de la journée nationale d’actions

samedi 20 octobre à 14h30
au Monument des 50 otages à Nantes

UCIJ 44 / RESF 44

REFUSONS LA REPRESSION CONTRE LES PERSONNES SANS-PAPIERS,
SOUTENONS LES “DELINQUANTS DE LA SOLIDARITE”

Encore une loi qui attaque les droits des immigré-es de vivre en famille
La loi Hortefeux, au nom d’une immigration dite « choisie » traite l’être humain comme un instrument de production. Les nouvelles barrières légales et administratives empêcheront la famille de rejoindre la personne immigrée installée en France. Persécutée dans son pays d’origine, l’accès à l’asile est rendu chaque jour plus impossible. Tests ADN ou pas, ce gouvernement flirte avec le racisme, la xénophobie et les droits fondamentaux de toutes et tous se réduisent.

Un pays se juge à la façon dont il accueille les étrangers !
Les parrainages des Sans-Papiers, la mobilisation quotidienne des parents d’élèves contre les expulsions d’enfants, les réactions des passant-es lors des rafles, les initiatives des chercheurs et des universitaires, le coeur du syndicalisme qui veille sur le lieu de travail et _ soutien les initiatives de tant de professions (assistantes sociales, inspecteurs du travail, personnels hospitaliers, pilotes de ligne…), la lutte au quotidien de nos associations... Tout cela donne aux solidarités et à la résistance le visage de l’action.

Mais, un pays se juge aussi à la manière dont son gouvernement tente de briser le lien social et la solidarité !
Ce 20 octobre est l’occasion de donner un plus grand écho à la situation de l’instituteur marseillais, Florimond Guimard, « coupable » de solidarité et jugé le 22 octobre 2007. L’an dernier, au cours d’une manifestation à l’aéroport de Marignane contre l’expulsion d’un père de famille de deux enfants scolarisés à Marseille, Florimond Guimard n’a fait que suivre à distance avec sa voiture le véhicule de police qui emmenait le père de famille. Accusé de « violences en réunion et avec arme » (la voiture !) il risque 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.
Plus près de nous, à St Nazaire, une femme comparaîtra pour la seconde fois pour s’être opposée pacifiquement à l’expulsion de personnes immigrées.

NOUS SOMMES SOLIDAIRES, CHOQUÉ-E-S ET EN COLERE !!!

- Ensemble, exigeons le retrait immédiat de la loi Hortefeux et de toutes les lois liberticides envers les personnes étrangères.
- Ensemble, exigeons l’arrêt inconditionnel des poursuites à l’encontre de toutes les personnes poursuivies et criminalisées pour s’être opposées à des mesures et des pratiques dignes de Vichy.
- Ensemble, exigeons que le gouvernement cesse immédiatement toute arrestation et incarcération de personnes sans-papiers et de leurs enfants ; exigeons la fermeture de tous les centres de rétention
- Ensemble, exigeons la régularisation de toutes les personnes Sans-Papiers.
- Ensemble, exigeons le droit à la libre circulation et installation.

SAMEDI 20 OCTOBRE 2007
JOURNEE NATIONALE D’ACTION

A NANTES RASSEMBLEMENT
à 14h30
Monument des 50 otages

Tract pour la manifestation du 20 octobre à Nantes